28/10/2015

Humanisme de pacotille

Lors de la séance du 27 octobre du conseil municipal de la ville de Genève, le MCG a déposé une motion demandant que l'Usine serve à accueillir les réfugiés syriens le temps que des logements d'accueil standards soient mis à disposition. Le PLR et l'UDC ont soutenu cette motion.

Grand moment de l'histoire genevoise que de découvrir cette droite décomplexée se rendre à la raison "d'une augmentation du nombre de réfugiés que Genève se doit d'accueillir" (je cite le texte de la motion).

Grand moment que de découvrir la droite décomplexée se soucier "de trouver rapidement des lieux d'accueil convenable pour les familles des réfugiés syriens" (je cite).

Grand moment enfin, que de constater que la droite décomplexée se rend enfin - enfin ! - à la raison en utilisant le terme de réfugiés. De réfugiés, oui, et non de migrants.

C'est beau ! C'est beau de voir le MCG, un groupe souvent moqué, voire stigmatisé pour ses positions assimilables à de la xénophobie, se ranger enfin à des valeurs généreuses et humanistes.

Tout cela est beau ! Serait beau, devrais-je dire, s'il n'y avait dans cette motion l'utilisation politicienne, politicarde même, et l'instrumentalisation d'humains en situation d'urgence qui méritent davantage que cet intérêt de pacotille.

Les réfugiés ne sont pas un gadget.

Les réfugiés ne sont pas un hochet que l'on agite pour servir les basses manoeuvres d'un chantage qui dégrade les auteurs de cette motion et ceux qui l'ont soutenue.

13:55 Publié dans Conseil Municipal, Humeur | Tags : réfugiés, usine | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |