07/01/2015

DU RIRE AUX (L)ARMES

CharlieHebdoSang.jpg

Mourir parce que l'on pointe la bêtise. Mourir parce que l'on dessine un prophète. Mourir parce que l'on plaisante sur la religion. Mourir parce que l'on ne tolère pas l'intolérable. Mourir parce que l'on fait rire.

On meurt de tant de choses.

Tuer c'est plus simple. Au bout d'un meurtre il n'y a jamais qu'une chose. La connerie.

Nous sommes secoués, horrifiés, sous le choc, mais il faudra retrouver la raison. Avons-nous le choix ! Nous devons résister. Ne pas céder à l'intolérance. A aucune intolérance.

Ne sombrons pas dans le repli. Restons collectifs. Les actes de quelques uns ne doivent pas se retourner contre tous. Les morts de collaborateurs d'un journal et celles de représentants des forces de l'ordre sont autant de coups portés à notre système démocratique, dans ce « 11 septembre de la Presse », bien sûr. C'est bien la volonté terroriste que de vouloir briser une cohésion, que d'atteindre à la liberté de penser ET d'exprimer.

C'est précisément dans ces moments où la barbarie vient gratter les plaies de notre société incohérente et intolérante qu'il faut serrer les rangs. Maintenant que la douleur est la plus aigüe qu'il va falloir recourir à la raison et non à la rage.

 

17:07 Publié dans Humeur | Tags : charlie hebdo, intolérance, rire, meurtre | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |