10/02/2016

Respect, mon cul !

Conseil municipal. Débat sur le respect, et particulièrement sur le respect pour les femmes au sein de l'assemblée.


Nous avons voté selon un schéma assez attendu gauche-droite.


Cela n'a qu'une importance infime puisque chacun de nous, élu, ferait mieux de se conformer à une ligne de conduite individuelle, et devrait s'imposer de respecter chacun (et chacune, évidemment, dois-je le préciser) des membres de cette assemblée.


Qu'elle ait ou non passé, cette motion, qu'en sera-t-il demain ? Serons-nous respectueux ? Abandonnerons-nous les écarts de langage, les insultes sexistes, les propos graveleux, les gestes déplacés, les attaques personnelles ?


À voir, et surtout à entendre, les commentaires de certains élus (tous sexes confondus), j'en doute.


Les propos goguenards de certains élus avachis en disaient long lors de la belle intervention de Alia Chaker Mangeat, l'indifférence ostentatoire de deux élues (pourtant souvent victimes elles aussi de propos dégradants, mais sans doute solidaires de la position de leur groupe) ou l'absence criante d'autres précisément lors des prises de parole des conseillères Uzma Khammis Vanini et Amanda Gavilanes attestent qu'il reste encore un travail considérable dans le domaine de l'égalité de traitement et du respect le plus élémentaire.

Et là, en matière de combat contre le sexisme ordinaire, à gauche comme à droite, il y a du pain sur la planche.

13:33 Publié dans Conseil Municipal, Humeur | Tags : respect, indiférrence, sexisme | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook | | |