02/06/2014

Commémoration tristounette

Certes, je n'y suis pas allé ! Cela donnera un argument percutant à tous les thuriféraires de "l'événement"...

Mais, nom d'une pipe! que cette commémoration devait être triste...

J'en ai eu des reflets par tous les petits films tournés à coup de smartphone, par les selfies ridicules (devant le lac, devant la tribune des officiels, devant le "couple présidentiel", nos "Kennedy helvètes" très loin, etc) et par les photos parues dans la presse.

A quoi a assisté le peuple genevois ce week-end ? Un corso fleuri digne des plus beaux défilés des années 60 (il manquait le char des Epis d'Or et celui de l'Uniprix peut-être) ? Un catalogue de la ringardise et du provincialisme balourd (ah, oui, qu'elle était "chouette" la coccinelle de la police ! dans ses années d'activité, elle n'avait pas le même succès). Une esthétique pauvrette et sans idée, pour des édiles qui - de toute façon - se moquent bien de toute forme de culture (tant que ça ne coûte pas trop cher, mais que ce qui a coûté se voit). Un bout-à-bout informe de cortège des promotions, de défilé de l'Escalade et de la fête des fanfares, avec les éternels soudards des Vieux-Grenadiers...

Je gage qu'il y a cent ans, la fête était sans doute la même! Mais à l'époque, c'était au goût du jour...

00:03 Publié dans Genève, Humeur | Tags : bicentenaire, genève, défilé, commémoration, escalade, vieux-grenadiers | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook | | |

20/05/2014

Sortie des urnes

Après ces votes que chacun aura commentés, disséqués, regrettés, fêtés, puis digérés, je pose la question du transport des urnes électorales.

Lire la suite

23:17 Publié dans Genève | Tags : vote, genève, urnes, protectas, sécurité, partis | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

08/05/2014

45 logements vides remis sur le marché, mais encore !

 

Genève, logement, appartement, facebook, Hodgers, propriétaires, locataires

En réaction au communiqué de presse du Département de l'Aménagement, du Logement et de l'Energie (DALE), et suite à la réception du détail du traitement des enquêtes sur les deux premières listes, en tant que fondateur du groupe Facebook "Appartements vides à Genève", il me paraît important de préciser quelques points.

 

L'examen de ce premier rapport d'enquête (établi sur le nombre de 179 cas sur les 216 signalés, et non « environ 150 ») révèle ces informations :

 

3 appartements sont décrits comme dénonciations non fondées et 6 appartements sont effectivement encore sous le coup d'un suivi d'enquête ; à ce stade du dossier il n'est pas encore possible de savoir si ces appartements vides (sous régime PPE) sont mis en location.

 

Restent les 170 autres cas, dont l'examen minutieux met en lumière le bien-fondé de notre démarche, que j'expliquerai en restant dans le pur domaine objectif, me gardant de tirer des conclusions ou d'interpréter.

 

La première liste d'appartements vides a été rendue publique le 14 janvier 2014, rendant compte d'appartements ayant été clairement identifiés comme vides depuis plus de trois mois.

 

- Après la publication de cette liste, 6 appartements vides depuis de nombreux mois ont aussitôt été loués.

 

- des demandes de travaux ont enfin été déposées pour 22 appartements, après leur signalement au DALE, parmi ces demandes le cas troublant d'un appartement figurant sur la 2ème liste, dont la demande a été déposée deux jours après publication de la liste, alors que l'appartement était vide depuis 16 mois.

 

- pour un nombre majoritaire d'appartements, le motif des rocades est invoqué (mise à disposition d'appartements de substitution pour des locataires durant la transformation ou surélévation de leur immeuble). Pour au moins 10 appartements, une demande de planning des travaux a été faite ; cela pourrait signifier que selon les délais de ce planning, ces appartements pourraient également être remis sur le marché.

 

- 19 appartements vont encore faire l'objet de discussions pour des relocations temporaires

 

- 12 appartements doivent encore voir leur sort fixé, cela après rendez-vous entre leur propriétaire et le DALE

 

- enfin, les 45 appartements remis en location temporaire.

 

On le voit, le tableau ainsi décrypté présente une image moins « rose » que l'on pouvait la comprendre à la lecture du communiqué.

 

Dans un esprit d'apaisement, M. Antonio Hodgers choisit habilement (c'est tout à son honneur) de ne pas déclarer la guerre au milieu immobilier, notamment en appelant « relocation temporaire » ce que la LDTR appelle moins pudiquement «exercice du droit d'expropriation temporaire» (art.32). La mise en conformité de la situation des cas fondés d'appartements vides a valu également à leurs propriétaires de n'être pas réprimandés malgré leur manquement à l'obligation d'annoncer leurs appartements comme vides (art.29 LDTR).

 

Ce premier épisode est également un indicateur très fort que la surveillance et le contrôle du Département du Logement sont indispensables pour que la LDTR soit respectée.

 

Nous sommes conscients que l'inventaire (qui continue) de ces appartements laissés vides n'est pas la solution de la crise du logement à Genève, mais il est un symbole de l'intérêt et de la préoccupation de toute la population genevoise pour sortir d'une crise. Des efforts doivent être concrétisés pour créer des logements sociaux, pour permettre aux jeunes familles, et aux plus démunis d'entre nous de se loger décemment.

 

 

 

02:53 Publié dans Genève, Logement | Tags : genève, logement, appartement, facebook, hodgers, propriétaires, locataires | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |