Affligeante manifestation

Imprimer

Je ne vois pas en quoi l'on peut se reconnaître dans les valeurs de l'extrême-gauche ou s'en réclamer quand on use d'un comportement tel que celui figurant sur la photo ci-dessous...

Je ne vois pas en quoi l'on peut se reconnaître dans les valeurs de l'extrême-gauche ou s'en réclamer quand on use d'un comportement tel que celui figurant sur la photo ci-dessous.. 
Les pathétiques gesticulations et provocations de ces soudards n'ont rien à voir avec les valeurs démocratiques et républicaines qui sont les miennes et celles de nombre de mes camarades. Je les condamne fermement.
Nous sommes dans un état de droit, et dans tout état de droit il y a la nécessité d'une corporation assermentée charger de faire respecter l'ordre public et la loi. Quant aux violences policières, nous avons les outils pour les réprimer le cas échéant.
Les victimes de violences policières gratuites auront toujours mon soutien quand il s'agira de dénoncer un acte illicite.
Les forces de l'ordre auront toujours mon soutien dans le cadre de l'application de la loi et du respect de l'ordre.

(copyright Pierre Albouy)

Les pathétiques gesticulations et provocations de ces soudards n'ont rien à voir avec les valeurs démocratiques et républicaines qui sont les miennes et celles de nombre de mes camarades. Je les condamne fermement.
Nous sommes dans un état de droit, et dans tout état de droit il y a la nécessité d'une corporation assermentée charger de faire respecter l'ordre public et la loi. Quant aux violences policières, nous avons les outils pour les réprimer le cas échéant.
Les victimes de violences policières gratuites auront toujours mon soutien quand il s'agira de dénoncer un acte illicite.
Les forces de l'ordre auront toujours mon soutien dans le cadre de l'application de la loi et du respect de l'ordre.

 
Lien permanent 6 commentaires

Commentaires

  • Bien dit.

  • Ma pauvre Genève, mais qu'est-ce qu'ils ont fait de Toi!

  • Je ne sais pas si mon message a été censuré chez Thévoz ou s'il ne l'a pas encore validé. Je vous le résume ici :

    J'écrivais qu'en effet, toute société délègue certains de ses pairs pour faire respecter un certain ordre.

    Les énergumènes d'extrême-gauche que Genève subit commencent à sérieusement me les briser. Cette saloperie de "Critical Mass" en faisant partie.

    Genève va vraiment devoir être NETTOYÉE.

  • "Nous sommes dans un état de droit", si vous voulez des exemples, c'est quand vous voulez !

  • Si on résume : le Conseil d’Etat coupe dans l’aide sociale, dans l’aide au logement, dans les transports publics, dans les salaires des fonctionnaires, etc. Le SEUL domaine à être épargné par l'austérité c’est la police et les prisons, qu’on renfloue à tour de bras pour harceler et enfermer tous les indésirables et marginaux que produit notre système économique.

    Maudet dépense des milliers de francs pour occuper l'espace public avec un bastringue parfaitement détestable avec défilé militaire (ce qui devrait être par définition un cauchemar pour toute personne se prétendant de gauche), à la gloire de cette Police qui ne cesse de pourchasser les roms, les mendiants, les sans-papiers, et qui ne cesse de harceler et entravers les organisateurs de manifestations, ceux qui tiennent des stands, font usage de leurs droits démocratiques, etc.

    Et, alors que se tient une salutaire parade festive pour contester le monopole de l'espace public à ce machin pourri, tout ce que vous trouvez à faire c’est de faire pire que Le Matin: prendre une photo choc, la sortir de son contexte pour mieux vous ranger du côté des flics?

    Comment peut-on se dire "de gauche" et faire un truc pareil?

  • Oui, Ethan, on peut se dire de gauche et "faire un truc pareil". Mais quel est-il ce "truc" ? Permettez-moi d'y répondre :
    Concernant la photo, je ne l'ai pas "prise" ni sortie d'un contexte, il s'agit d'une photo de presse réalisée lors de ladite manifestation.
    Oui, des décisions ont été prises réduisant considérablement l'aide sociale, et les budgets concernant la sécurité (police, prisons) n'ont pas subi cette baisse. Effectivement. Malheureusement, l'appel à manifester publié sur une page Facebook ne libellait pas ainsi les motifs de son rassemblement, et l'on pouvait bien se douter que des éléments en profiteraient pour aller à l'affrontement.
    C'est bien ce que je dénonce dans ce blog (c'est d'ailleurs l'objet de votre reproche) : la casse, le vandalisme.
    Je suis de gauche. J'ai des valeurs républicaines et dans notre système j'estime que ces actes de violence (de quelque côté qu'ils proviennent - manifestants ET policiers) ne sont pas des outils qui grandissent le débat Et je ne pense que vous les cautionnez.

Les commentaires sont fermés.